Domaines

Les domaines d’observation

  • l’analyse des droits culturels dans leur ensemble : renforcement de leur cohérence, suivi de leurs développements
  • analyse du droit à l’éducation en tant que droit culturel
  • travaux sur le droit aux patrimoines
  • indicateurs des droits culturels

Recherches-actions

Les principaux laboratoires

  • La Déclaration de Fribourg, version 2.0
  • Le droit aux patrimoines
  • Les indicateurs du droit à l’éducation au Burkina Faso
  • Les Greniers à mots
  • Les indicateurs

La Déclaration de Fribourg, version 2.0

Au cours des 10 premières années depuis son lancement en 2007, la Déclaration de Fribourg a en grande partie atteint l’un des principaux objectifs que ses rédacteurs, les membres du groupe de Fribourg, s’étaient fixé : rassembler les droits culturels reconnus dans divers instruments de droit afin d’améliorer la compréhension de leur nature et cohérence, et de faciliter leur promotion.

Dans le système des Nations Unies, en particulier auprès des mécanismes des droits humains et à l’UNESCO, mais également dans le droit régional et national, dans le travail de certaines organisations de la société civile et dans les formations, les droits culturels sont plus visibles, reconnus et analysés.

Le texte de la Déclaration de Fribourg, dans ses diverses traductions, est devenu une référence sur le thème et a été repris par nombre de personnes et organisations dans leurs propres travaux sur les droits culturels. Certains de ces travaux ont permis de déployer davantage les articles de la Déclaration et de préciser, dans la pratique et une variété de contextes, la portée de ces droits.

L’Observatoire souhaite capitaliser ses développements, d’une part pour en garder la trace, d’autre part pour réévaluer la Déclaration à l’aune des ces travaux et, éventuellement, y faire des modifications qui permettront à la Déclaration de continuer à inspirer ce champs de recherche.

  • Développements de la prise en compte des droits culturels 2007-2018
  • La déclaration de Fribourg version 2.0 : questionnaire et appel à contribution

Le droit aux patrimoines

Un groupe de villes et gouvernements locaux, à l’initiative de la ville de Genève, ont adoptés la Déclaration de Genève “Droits humains et patrimoines culturels: l’engagement des villes solidaires” le 26 mars 2018. Dans ce texte, ils s’engagent à mettre au cœur de leur action la sauvegarde des patrimoines culturels en tant que ressources indispensables à la réalisation des droits humains, en particulier des droits culturels, à la cohésion sociale, à la paix et au développement durable.

La Déclaration de Genève a été rédigée par un groupe d’expertes internationales et d’experts internationaux avec la collaboration de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels. Cette initiative a reçu le soutien du Haut-Commissaire aux droits de l’homme. Les villes signataires sont listées sur cette page. L’invitation est lancée à toutes les villes et gouvernements locaux de rejoindre le mouvement (détails ici).

Texte de la Déclaration

En 2019, la ville a chargé l’Observatoire de continuer la consultation avec les experts afin de rédiger un commentaire à la déclaration. Ce commentaire sera lancé prochainement.

Les indicateurs du droit à l’éducation au Burkina Faso

En développement

Les Greniers à mots

Présentation

La richesse anthropologique contenue dans la diversité des langues est un patrimoine commun trop peu exploité, notamment dans le domaine des droits humains. Il s’agit d’identifier les entrées du champ lexical qui est au cœur de l’anthropologie des droits humains.

En observant et recueillant dans une grande diversité de langues les mots principaux qui constituent les droits humains, nous voulons arriver à une meilleure compréhension de l’universalité de notre patrimoine commun et en particulier les sources des droits humains. Il s’agit de voir si, dans les
langues analysées, il y a des (couples de) mots qui montrent que la logique des droits de l’homme est imbriquée dans la/les société/s qui parlent cette langue.

Cette recherche, engagée en 2004, a été suspendue après 3 ans de travaux coordonnés au sein de l’IEDH. Par contre, certains des premiers Greniers ont continué à se développer et à donner lieu à des observations situées, et de nouveaux Greniers dans d'autres langues ont été engagés en fonction des
opportunités dans les années qui ont suivi. Cette recherche, riche en potentiels, continue d’inspirer les travaux de l’Observatoire de la diversité et des droits culturels dans ses collaborations.

Méthode de récolte et d’interprétation

  • Mots correspondants
  • Étymologies et usages
  • Une représentation du panier de mots / ou de sentences reliés à un concept proposé
  • Recherche des dialectiques (multipliées)
  • Autre entrée à introduire n’existant pas en langue française ou entrée en langue française sans aucun correspondant dans la langue concernée
  • Synthèse: explication du panier à mots et de ses liens; Réflexions qui remettent le panier à mots en relation avec les droits de l’Homme

Conservatoire

Ressources & Formations

Conservatoire

En développement, merci de votre compréhension

Aller à la barre d’outils