Projets culturels participatifs dans l’espace public : quelle mise en œuvre des droits culturels dans les arts de la rue ?

artrueMémoire écrit par Vanessa Bérot, sous la direction de Germinal Climent. Rédigé dans le cadre du Master Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels de l’Université Bordeaux Montaigne.

Inscrits dans la loi NOTRe, les droits culturels affirment la responsabilité publique de l’État et des collectivités locales dans le respect du droit à l’égale dignité des personnes.

Depuis plusieurs années, les professionnels de la culture expérimentent de nouvelles façons de concevoir leurs projets pour et avec les habitant-e-s. Particulièrement développées dans le secteur des arts de la rue, les démarches participatives contribuent à remettre les personnes au centre des projets culturels et à créer des espaces d’échanges et de réappropriation des territoires.

À travers des exemples mis en œuvre par trois structures dédiées aux arts de la rue, cette étude s’attache à montrer comment les projets participatifs modifient les représentations et les pratiques professionnelles, quels en sont les limites et les écueils, et en quoi ils peuvent s’apparenter à une mise en œuvre du « droit de participer à la vie culturelle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Aller à la barre d’outils