Récits historiques et mémoriels dans les sociétés divisées

conseilDHLe Conseil des droits de l’homme organisera un panel sur l’histoire et la mémoire en septembre 2014.

Dans sa résolution 25/19 adoptée le 28 mars 2014, le Conseil des droits de l’homme a décidé de tenir, à sa vingt-septième session (septembre 2014), une table ronde sur l’enseignement de l’histoire et les processus mémoriels afin, notamment, de contribuer à la mise en commun de bonnes pratiques en la matière. La discussion aura lieu en séance plénière du Conseil. La dates exacte du panel sera communiquée ultérieurement.

Cette décision fait suite à la sortie des deux rapports de la Rapporteuse spéciale sur les droits culturels, Mme Farida Shaheed, consacrés à la question des récits historiques et mémoriels dans les sociétés divisées :

Le premier rapport offre une analyse de l’écriture et de l’enseignement de l’histoire, en mettant un accent particulier sur les manuels d’histoire. Lors des missions effectuées, la Rapporteuse spéciale a pu constater, “partout, l’importance que revêt le discours historique en tant que patrimoine culturel et symbole de l’identité collective, au nom desquels, d’une part, des actions sont menées pour tenter de retrouver, de valider et de faire connaître et reconnaître, par d’autres, sa propre histoire et, d’autre part, des interprétations sont contestées”.

Dans le deuxième rapport, la Rapporteuse spéciale examine la manière dont les sociétés sortant d’un conflit ou les sociétés divisées font un travail de mémoire; elle étudie en particulier les éléments mémoriels et les musées d’histoire ou de la mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Aller à la barre d’outils